Soutien au Pr Philippe HUMBERT
Soutien au Pr Philippe HUMBERT

Le Professeur Philippe  HUMBERT est victime de calomnies et subit un harcèlement moral. Le service qu'il dirigeait a été réduit quasiment à néant, le plateau laser le plus grand des CHU a été anéanti. La direction veut fermer le  centre de recherche CERT qui est ainsi est menacé. Connu pour ses grandes compétences médicales et son humanisme il subit une agression inouïe, parce qu’il a défendu plusieurs malades ayant été victimes de maltraitances, et d'humiliations, et parce qu’il a mis en lumière de graves dysfonctionnements ayant conduit des préjudices pour les malades.

A ce jour plusieurs centaines de malades lui ont déjà apporté leur soutien. Afin de sensibiliser les autorités à la grave injustice que  l'on fait subir au Professeur HUMBERT, merci de signer la pétition. »

Pétition pour le soutien au  Professeur Philippe HUMBERT et de son centre de recherche au CHU de Besançon.

Des citoyens et des malades en colère contre le harcèlement que l’on fait subir au Professeur HUMBERT, éminent médecin du CHU de Besançon. Il risque de partir à l’étranger et de ne plus pouvoir suivre ses patients.

Le Professeur HUMBERT a élaboré de toute pièce un centre de recherche CERT qui est désormais reconnu internationalement. Il œuvre à ce titre totalement bénévolement et il l’a ouvert à des centaines de jeunes en formation et des médecins étrangers.

La direction du CHU a décidé de fermer ce centre qui dans les faits est UN ACQUIS POUR LE BIEN PUBLIC. Il faut souligner que le CERT a été salué par 5 directions successives, inauguré par une Ministre, a rapporté plus de 4 millions d’euros au CHU, a fait don au CHU de plusieurs brevets et participe à des études internationales.

Sa notoriété retentit positivement sur tout l’hôpital mais aussi sur la région de Bourgogne Franche Comté et cette fermeture s’apparente à un abus de pouvoir.

Pourquoi les autorités de santé ont-elles tenté de masquer une grave erreur médicale ?

Les patients, les citoyens français découvrent que les autorités de santé auraient cherché à masquer des mises en danger de patients . Outre des préjudices liés à des traitements non-conformes une patiente serait décédée en l'absence de soins. Un médecin contacté trois fois ne se serait pas déplacé. Le rapport des infirmières implorant qu'il fasse quelque chose est édifiant. Ce médecin et son médecin référent qui l'encadrait n’ont pas été cités dans le rapport d'enquête de l'agence de santé et n'ont donc subi aucune sanction disciplinaire!
C'est parce qu' il avait prévenu les autorités du danger que courraient certains malades que le Professeur HUMBERT est menacé par la tutelle.
Nous citoyens demandons une enquête indépendante, et que la famille de cette défunte soit avertie.

Actualité

Signez ma pétiton :


Le professeur Humbert a signalé aux autorités de santé que les règles pourtant obligatoires qui régissent la prise en charge des malades avec un cancer n'étaient pas respectées.
L'enquête diligentée avec retard par l'agence de santé  confirme cela, et prouve que la surveillance qui aurait dû être exercée n'a pas été satisfaisante.
En signalant la violation des règles de droit le professeur Humbert a probablement rendu service à de nombreux patients pour qui le non-respect de règles de droit pourtant obligatoires a pu entrainer un préjudice.

Il est incompréhensible que l'agence régionale de santé qui devrait se satisfaire de ces signalements porte plainte contre le professeur Humbert.
C'est parce qu'il a le courage de défendre les malades que nous ses malades nous le défendons.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Christophe Thiebaud